Print

La Camargue gardoise labellisée Grand Site de France

La Camargue gardoise, dite aussi « petite Camargue » afin de la distinguer de sa « grande » sœur des Bouches-du-Rhône s’étend entre petit Rhône et Grau-du-Roi sur les terres marécageuses du delta. Paradis des flamants roses, taureaux noirs et chevaux blancs, la Camargue gardoise est aujourd’hui labellisée Grand Site de France.

La Camargue gardoise, paradis des flamands roses - Photo : Estormiz (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

La Camargue gardoise, paradis des flamands roses

Grand Site de France, un label récompensant le développement durable

Grand Site de France est un label décerné par l’État qui distingue les lieux dont la gestion est en conformité avec les principes du développement durable. Ce type de gestion inclut en premier lieu le respect des paysages et de l’esprit d’un lieu, mais également l’accueil du public et la participation des populations locales. Des lieux de patrimoine emblématiques comme la Baie de Somme, la cité de Carcassonne, la Dune du Pyla, ainsi que le Puy de Dôme, les falaises d’Étretat ou encore les Gorges de l’Ardèche ont obtenu ce label exigeant. Il n’a été décerné que 41 fois depuis sa création en l’an 2000. Les sites qui appartiennent à ce réseau élitistes présentent donc des qualités exceptionnelles, à l’image de la Camargue gardoise.

La Camargue gardoise, un site naturel à découvrir

Difficile de résister au charme particulier de cet étonnant écosystème fait de canaux, de lacs, de terres salées mouillées, de roseaux et d’une végétation rase qui au printemps se colore de jaune, rose et violet vif. Vous le constaterez en flânant le long des nombreux sentiers de randonnées balisés, les oiseaux sont légion dans la Camargue gardoise, de l’emblématique flamant rose au héron cendré en passant par les aigrettes, les échasses et les goélands. L’on y fait pousser le riz, l’on y récolte le sel. Au sein de ce nouveau Grand Site de France, la très belle ville fortifiée d’Aigues-Mortes propose notamment une visite des marais salants : une heure et demie de voyage hallucinant à bord d’un petit train traversant un paysage de collines de sel et tables salantes d’une blancheur lunaire.

Ressources utiles :

Photo : Estormiz (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

Leave a Reply